Solidarissimo

Le salon en quelques mots

Bienvenue à l’unique salon européen consacré au tourisme et à l’économie solidaire !

Tout en mettant l’accent sur le tourisme et l’économie solidaire au travers de différents projets communautaires, Solidarissimo, salon dans le salon depuis 13 années, est bien loin d’un espace moralisateur. Au contraire, tout le monde y est accueilli avec un enthousiasme et une convivialité sans pareil.

Et l’ensemble des exposants de cet espace incontournable s’accorde autour d’une mission collective : permettre la découverte de destinations passionnantes tout autour du monde, l’ouverture d’esprit sur des problématiques auxquelles chacun à son niveau peut contribuer ou bien la mise en relation sans intermédiaires pour la concrétisation de voyages et autres projets solidaires.

Le montage et l’organisation de l’événement s’appuie notamment sur le travail d’expertise de l’ONG Tourisme Sans Frontières, partenaire de la première heure de l’événement qui accompagne des communautés d’Afrique, de l’Océan Indien, d’Amérique Latine et d’Asie Centrale dans leurs projets de développement touristique. Sont à y retrouver : Ministères du Tourisme, Chambres de Commerce et d’Industrie, groupements de professionnels, hôteliers, agences de voyages, artisans, ONG, Offices de Tourisme, Ambassades et surtout de nombreux acteurs locaux des destinations touristiques émergentes. Ici, pas ou peu d’intermédiaire pour des rencontres authentiques et des conseils avisés pour découvrir ou redécouvrir cette autre façon de voyager.

Solidarissimo est un rendez-vous annuel pour le public alsacien au SITV qui se déplace en nombre pour le plus grand bonheur de Colmar Expo et l’ONG Tourisme Sans Frontière qui renforcent chaque année leur volonté commune de faire perdurer ce temps fort solidaire indispensable en faveur de l’Humanité !

solidarissimo colmar

solidarissimo colmar 2

Qu'est-ce que l'économie solidaire ?

C’est un mouvement qui regroupe des milliers d’initiatives et d’entreprises privées, publiques ou mixtes pour produire, consommer, employer, épargner, financer et décider autrement.

Les entreprises solidaires se battent sur le marché, comme les autres, et doivent donc être performantes. Elles proposent et assurent des services collectifs pour mieux vivre ensemble.

Le commerce équitable et l’agriculture solidaire viennent soutenir les petits producteurs du tiers-monde. Le système coopératif propose de nouveaux modes de distribution. La finance solidaire issue du mutualisme, se retrouve aussi dans le microcrédit, la micro ou la ménafinance.

Plus d'informations sur le Tourisme Solidaire sur Voyageons Autrement

Entretien avec tourisme sans frontières

Un entretien avec Marc DUMOULIN Président de Tourisme sans Frontières

La réussite de ce salon est dû à la rencontre de visiteurs séduits et d’acteurs du tourisme responsable de terres souvent inconnues de ces visiteurs.

En effet, les visiteurs de Solidarissimo auront donc eu la possibilité de rencontrer un grand nombre d’acteurs de terrain issue des communautés locales : des hauts plateaux du Togo, du parc de la Pendjari et du lac Nokoué du Bénin, des Chefferies du Cameroun, de Lambaréné au Gabon, des grands espaces de Namibie, des sites archéologiques majeurs du Pérou, de la région de Leticia en Amazonie Colombienne, de la route de la soie du Kirghizstan, de la vie culturelle de Comores…

Un des éléments importants de la réussite de Solidarissimo est l’exigence pour les exposants de répondre à un état d’esprit qui correspond à une vision de développement responsable et durable des territoires par le tourisme

La réussite de ce salon est dû à la rencontre de visiteurs séduits et d’acteurs du tourisme responsable de terres souvent inconnues de ces visiteurs.

En effet, les visiteurs de Solidarissimo auront donc eu la possibilité de rencontrer un grand nombre d’acteurs de terrain issue des communautés locales : des hauts plateaux du Togo, du parc de la Pendjari et du lac Nokoué du Bénin, des Chefferies du Cameroun, de Lambaréné au Gabon, des grands espaces de Namibie, des sites archéologiques majeurs du Pérou, de la région de Leticia en Amazonie Colombienne, de la route de la soie du Kirghizstan, de la vie culturelle de Comores…

Un des éléments importants de la réussite de Solidarissimo est l’exigence pour les exposants de répondre à un état d’esprit qui correspond à une vision de développement responsable et durable des territoires par le tourisme

Comme l’ensemble de l’activité touristique, le tourisme solidaire a été mis à mal par la fermeture des frontières et par les interdictions de déplacement particulièrement dans les pays en développement comme en Afrique et Amérique Latine.

Dans ces pays le flux de voyageurs s’est totalement interrompu et la mosaïque du secteur touristique mondial — composée d’hôtels, de restaurants, de musées, de sites patrimoniaux — sont en grandes difficultés. Malgré tout, les femmes et les hommes de ces pays ont une certaine habitude de vivre dans des situations de crise permanente et de ce fait ont trouvés des parades de subsistance dans l’attente d’un retour à des jours meilleurs.

Pour le tourisme solidaire cette crise est probablement une « chance » car comme le dit le Secrétaire général de de l’Organisation Mondial du Tourisme : « Cette crise est une occasion de repenser le secteur du tourisme et sa contribution à l’humanité et à la planète; c’est une occasion de reconstruire en mieux un secteur du tourisme plus durable, plus inclusif et plus résilient permettant de profiter largement et de manière équitable des bienfaits du tourisme. »

C’est toute la philosophie de Tourisme sans Frontières qui accompagne les populations locales dans leurs projets de développement touristique afin qu’elle puisse vivre décemment sur leur territoire d’origine.

Malgré les difficultés à voyager et le manque de moyens de nombreux acteurs du tourisme solidaire d’Afrique, de l’Océan Indien et d’Amérique Latine seront présents à Solidarissimo et particulièrement les Comores qui seront mis à l’honneur dans la perspective de l’organisation des 8ème Assises Internationales du Tourisme Responsable dans l’archipel.