Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte

Patrimoine et développement du tourisme des Comores

Retour au listing

Par Hanane ARHADI et Olivier BERGOSSI, Collectif du Patrimoine des Comores

conference patrimoine et developpement du tourisme des comoresL’Union des Comores, depuis son accession à l'indépendance en 1975, n'a pas opté pour un développement économique fondé sur l'exploitation raisonnée de son patrimoine naturel, architectural et immatériel, à la différence des autres îles de l’Océan Indien (îles vanilles). Pourtant, son patrimoine est à la fois riche, original, et diversifié. Il concerne des sites naturels relativement vierges comme les îlots de Nioumachouwa à Moili, le spectaculaire volcan du Karthala ayant le plus grand cratère au monde à Ngazidja, et les luxuriants sites écotouristiques à Ndzuwani. Le patrimoine bâti, religieux et militaire, les palais et les places publiques culturelles (bangwé) témoignent d'un passé historique riche et peu connu.

  • La communication dressera un bilan sur :
  • l'économie touristique du pays et examinera les politiques menées par les différents gouvernements comoriens en faveur du patrimoine naturel et architectural
  • la méconnaissance par la clientèle internationale des sites naturels, écotouristique des Comores ainsi que la richesse du patrimoine bâti et des activités culturelles
  • du travail conduit depuis deux ans par Tourisme Sans Frontières à Anjouan.

La communication présentera également quelques propositions sur comment faciliter l’accès aux produits touristiques, au tourisme d’itinérance et comment créer une destination écotouristique en faisant la promotion et la diffusion des sites. Elle soumettra une série de propositions pour la promotion et la valorisation des monuments historiques afin que les efforts menés pour la défense de cet héritage par le Collectif du Patrimoine des Comores et ses partenaires notamment l'UNESCO, le Ministère de la Culture et de la Communication à Paris, Tourisme sans Frontières (TSF), ainsi que les associations des femmes à Paris et aux Comores soient valorisés.

Cet effort de promotion est important surtout dans cette phase de lancement du dossier de nomination des sites du sultanat historique des Comores sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. La promotion devra être accompagnée par la mise en place de services de gestions des sites et une politique de développement d'un tourisme respectueux de la nature et de la culture comorienne.

Dates de représentation

  • Dimanche 10 novembre 14h30 Hall 3