Librairie TRANSBOREAL,
partenaire de l’Espace Grands Voyageurs depuis 2009

La librairie de voyage Transboréal tiendra comme chaque année son stand au SITV, avec une sélection de 2000 livres (guides culturels, récits d’aventures, textes d’exploration, romans, essais, nouvelles… ) ainsi que DVDs documentaires et CDs de musique de tous les pays du monde. Les libraires, Marc Alaux et Émeric Fisset, sont aussi éditeurs de livres de voyage à Paris et auteurs eux-mêmes d’une dizaine d’ouvrages sur l’Alaska, la Sibérie et la Mongolie. Ils pourront conseiller les visiteurs sur les livres indispensables à lire à propos de chaque pays.

À leurs côtés, comme en 2016, Florie Bodin, des éditions Nomades, proposera, à petits prix et sur les capitales du monde, ses guides de voyage écrits par les habitants.

Nouveauté cette année, le stand accueillera deux auteurs alsaciens : Philippe Lutz, de Saint-Pierre-Bois, professeur agrégé, photographe, ancien directeur de la médiathèque de Sélestat et auteur notamment de L’Amour de la marche et Îles grecques, mon amour ; et un jeune auteur en devenir, Mario Heimburger, blogueur littéraire colmarien, qui signe à Transboréal Le Voyage immobile, Petite exploration du monde sans mettre les voiles ou le souffle de l’aventure intérieure.

Invité 2018 : Jamel Bahli, coureur du monde

Jamel Balhi parcourt le monde au rythme de l’humain, à 12 km/h. A pied il a traversé 205 pays. En partant de France il a atteint les endroits inaccessibles de la Terre, comme les coins les plus reculés du Tibet, de l’Amérique latine ou de l’Australie. Avec un petit sac sur le dos pour seule assistance, ajouté à un budget quotidien de 3 à 4 €, il poursuit chaque jour la route qui le mène de pays en pays, au gré des rencontres. Sa grande course commence un jour de mai 1987 lorsqu’il décide de relier en courant Paris et Shanghai. Pays en guerre, déserts hostiles et montagnes escarpées sont autant de barrières qui se dressent sur sa route, lui apprenant à décrypter le monde et ses habitants. L’objectif Shanghai est atteint après des péripéties rocambolesques dignes des plus grandes épopées. Il a connu les prisons chinoises, la faim, la soif, la maladie, mais il a aussi été reçu par le pape Jean Paul II, rencontré le prince d’Arabie saoudite comme nombre de personnages anonymes qui vont jalonner son parcours. Il sera nommé ambassadeur à l’Unesco. Presque un quart de siècle plus tard le voyageur poursuit toujours son chemin de dévoreur de grands espaces. Ce voyageur de l’extrême nous fait l’honneur de sa présence au SITV, une merveilleuse opportunité de partager l’expérience époustouflante d’un homme hors du commun.